La Tribune de Genève a publié deux articles, en date du 16 janvier et du 4 février 2015, dénonçant le règlement d’admission mis en place par l’Université de Genève pour la rentrée académique 2014/2015.

Dit règlement, fondé sur les recommandations de la Conférence des Recteurs des Universités Suisses (ex-CRUS), exigeait des candidats d’avoir effectué au moins les trois dernières années consécutives d’études dans le même système éducatif. Les demandes d’immatriculation fondées sur des certificats d’études secondaires obtenus au terme d’une « mixité d’études », soit par exemple un Baccalauréat français décerné après le suivi de deux années de Maturité suisse et deux années de Baccalauréat français, étaient alors systématiquement refusées.

Les titulaires d’un Baccalauréat ne pouvaient donc plus intégrer l’Université de Genève, à moins d’effectuer une formation complémentaire.

Cette approche pour le moins discutable à fait l’objet de plusieurs procédures portées devant la Cour de Justice de Genève. L’Université a finalement décidé d’assouplir ses conditions d’admission et accepte dorénavant sans discrimination les élèves détenteurs d’un Baccalauréat S, L ou ES obtenus avec mention.

Article de la Tribune de Genève du 16 janvier 2015 : cliquez ici
Article de la Tribune de Genève du 4 février 2015 : cliquez ici
Article de la Tribune de Genève du 9 avril 2015 : cliquez ici


Tags: , ,